ARTHROSE DU GENOU

L’articulation du genou relie l’os de la cuisse (fémur) au plus gros os du bas de la jambe (tibia). Les extrémités des os sont recouvertes d’une couche de cartilage lisse qui permet une flexion ou une extension facile au niveau de l’articulation. En cas d’arthrose, la couche de cartilage perd en épaisseur et en uniformité. Si l’arthrose persiste, une excroissance osseuse sur les bords de l’articulation du genou (ostéophytes) modifie l’apparence du genou en élargissant l’articulation.

Les symptômes de l’arthrose peuvent se manifester sous différentes formes et à des intensités variables. La douleur et la raideur caractérisent l’apparition de l’arthrose du genou et, à mesure que l’arthrite progresse, les symptômes s’intensifient, en particulier lors d’activités prolongées telles que la station debout, la montée de marches ou le port de charges lourdes.  Avec la progression continue de l’arthrose, les mouvements de flexion et d’extension du genou peuvent être limités.

knee-osteoarthritis

LÉSION LIGAMENTAIRE DU GENOU

Les ligaments du genou, ainsi que les muscles et les tendons, permettent une flexion et une extension du genou, tout en assurant une fonction de stabilisation.

De chaque côté du genou se trouve un ligament collatéral qui stabilise le bas de la jambe pour éviter un déplacement latéral par rapport au genou. Les ligaments croisés au milieu de l’articulation empêchent le bas de la jambe de glisser vers l’avant ou vers l’arrière ou d’effectuer une rotation excessive par rapport au haut de la jambe. 

En cas de blessure d’un ligament collatéral du genou, un gonflement se forme au niveau de la blessure en raison de la déchirure de petits vaisseaux sanguins, entraînant la formation d’un bleu (hématome) sous la peau. 
Dans les jours qui suivent la blessure, il peut être difficile de déterminer l’étendue des lésions ligamentaires car le gonflement et la douleur empêchent de pratiquer un examen approfondi du genou.
Le genou blessé est raide et douloureux. Selon la gravité de la blessure, la guérison se produit généralement dans les 8 à 12 semaines. Une instabilité chronique peut survenir à défaut de traitement approprié.

knee-ligament-injury

SYNDROME DOULOUREUX FÉMORO-PATELLAIRE

La rotule (patella) repose sur le dessus de l’articulation du genou. Lorsque vous tendez et pliez votre genou, la rotule glisse de haut en bas et de bas en haut sur l’articulation. Une irritation peut survenir entre la rotule et l’articulation du genou, provoquant des douleurs autour de la rotule ou en dessous. C’est ce qu’on appelle le syndrome douloureux fémoro-patellaire (fémoral signifie « du haut de la jambe »).

La douleur fémoro-patellaire apparaît principalement chez les adolescents et les jeunes adultes, et plus souvent chez les filles. La douleur s’aggrave lorsque le patient

  • reste assis pendant de longues périodes avec les genoux pliés,
  • s’accroupit,
  • s’agenouille,
  • monte ou descend les escaliers,
  • pédale (contre résistance).

La douleur diminue au repos, et lorsque le genou est tendu. Le patient peut avoir la sensation que son genou soit raide ou enflé. La plupart des patients présentent des symptômes au niveau d’un genou seulement, mais il arrive qu’ils se manifestent dans les deux genoux.

patellofemoral-pain-syndrome

TENDINITE ROTULIENNE (GENOU DU SAUTEUR)

Le tendon du muscle de la cuisse (quadriceps) croise la rotule avant de rejoindre le bas de la jambe (tibia).
 
Une irritation peut se produire lorsque le tendon se fixe au bord inférieur de la rotule. Bien que la cause de l’irritation soit inconnue, elle survient après des sauts répétés dans la pratique de sports comme le volley-ball ou le basket-ball. Ce problème est donc appelé le « genou du sauteur ». 
Le genou du sauteur provoque des douleurs à l’avant du genou, pendant ou après l’effort. Une pression juste en dessous de la rotule provoque également des douleurs. Parfois, le bord supérieur ou inférieur de la rotule est également sensible à la pression. 

jumpers-knee

MALADIE D’OSGOOD-SCHLATTER (APOPHYSITE TIBIALE ANTÉRIEURE)

La maladie d’Osgood-Schlatter (ostéochondrose), une sollicitation excessive du genou et du tibia, est une cause fréquente de douleur au genou chez les adolescents en pleine croissance qui pratiquent un sport. 

L’ostéochondrose survient plus fréquemment chez les garçons que chez les filles. Elle touche les garçons de 10 à 15 ans et les filles de 8 à 13 ans. Les symptômes disparaissent généralement à mesure que l’enfant grandit.

CAUSE

La maladie d’Osgood-Schlatter est une inflammation de la région située juste sous le genou, au niveau de la plaque de croissance osseuse, à l’endroit où le tendon de la rotule se fixe au tibia. La contrainte résultant d’activités ou de sports intenses cause un surmenage du tendon à l’endroit où il se connecte à l’os. De plus, les muscles et les tendons des enfants peuvent se développer plus rapidement que les os, ce qui les rend plus sensibles à une contrainte importante, en particulier lors d’activités sportives.

La maladie d’Osgood-Schlatter peut provoquer une bosse osseuse douloureuse sur le tibia, juste sous le genou. Parfois, à cause de la réaction inflammatoire, de petits morceaux d’os sont arrachés par le tendon (fracture-avulsion). 

SYMPTÔMES

Les symptômes sont la douleur, le gonflement et la chaleur au niveau du genou. Les activités comme le vélo, courir, s’accroupir, monter les escaliers et s’agenouiller sont généralement douloureuses. Le plus souvent, un seul genou est concerné, mais certains enfants se plaignent des deux genoux.

Au début de la maladie, l’enfant ressent de la douleur pendant l’exercice uniquement. Alors que la maladie progresse, la douleur et le gonflement persistent, le genou est chaud et douloureux au toucher.

osgood-schlatter
maison de l'orthèse 2

GRATUIT
VOIR